CC-BY-Torange

Big pharma : les liaisons dangereuses

10 min / Par Camille Cohignac / Le 21 juin 2016 à 15 h 33 min

Entre les professionnels de la santé et les labos, c’est l’amour fou. Un jeu de séduction qui rapporte énormément à l’un comme à l’autre.


En 2014, les laboratoires pharmaceutiques ont dépensé 183,7 millions d’euros en hospitalité pour les praticiens de santé. Repas, hébergements, transports, etc. sont autant de « cadeaux » qui constituent les conflits d’intérêts dénoncés depuis de nombreuses années, par les lanceurs d’alertes et les associations. Au-delà des cadeaux, les techniques de Big Pharma pour amadouer les professionnels de santé sont nombreuses. Visiteurs médicaux, financement de colloques et autres… Certains médecins peuvent même augmenter leur salaire de plus de 50% rien qu’en donnant des conférences promotionnelles pour les laboratoires pharmaceutiques.

Le but pour les labos : vendre le plus de boîtes d’un médicament et installer son image de marque dans la tête des médecins avant qu’il ne tombe dans le domaine public.

Pendant ce temps-là, les scandales sanitaires et leurs victimes se succèdent : Distilbène, hormones de croissance (120 morts), Mediator (+ de 1000 morts)… L’indépendance présente dans le serment d’Hippocrate et l’article 5 du code de déontologie n’apparaît plus d’une évidence folle.

Formindep : Association pour une formation médicale indépendante au service des seuls professionnels de santé et des patients
Pour Anne Chailleu, présidente du Formindep, le chouchoutage des professionnels de santé comporte « le risque d’avoir une représentation des maladies et des traitements biaisée vers la vision du labo et non pas vers le patient. La majorité des publications scientifique a un modèle économique qui repose sur les laboratoires. Résultat : les médecins risquent de prescrire plus souvent que nécessaire et pas le bon produit. »

Chapitre 1 : Qu'on le couvre d'or !
[sociallocker]

Chapitre 2 : Trouver l'info, trouver l'intox

Chapitre 3 : Je t'aime, moi non plus

Chapitre 4 : Retrouver sa liberté

Chapitre 5 : Se prémunir ?
[/sociallocker]

Camille Cohignac

photo : médicaments et argent – CC-BY-Torange

Ce service d'échange avec les journalistes est réservé aux abonnés !

Je m'abonneJe suis déjà inscrit